Fil de navigation

Accueil

          

Parcours de jeunes suicidaires et suicidants :
impact des actions et dispositifs de prévention du suicide dans les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté et Centre-Val de Loire - 2019

Objectif

Cette enquête a pour objet d’étudier le parcours de jeunes ayant exprimé des idées suicidaires, des projets de suicide ou ayant effectué des tentatives de suicide, afin de mesurer l’impact des ressources et des actions de prévention dont ils ont pu bénéficier et de voir dans quelle mesure ces actions ont pu répondre à leurs besoins.

À terme, l’étude permettra de mettre en évidence les moyens les plus efficaces d’effectuer des actions de prévention du suicide auprès des jeunes, d’améliorer les dispositifs existants et d’envisager de nouvelles modalités de prévention. L’enquête aborde plusieurs thèmes permettant de comprendre le parcours de chaque jeune : situation passée et actuelle, émergence de la souffrance psychique et des idées suicidaires, soutien et aide reçus de l’entourage (famille, amis, professionnels), éléments protecteurs ou déclencheurs de tentatives de suicides, mesures d’accompagnement.

Si vous connaissez un(e) jeune concerné(e) qui pourrait témoigner de son expérience, merci de contacter :



Pierre CHALMETON, chargé d’études ORS Centre-Val de Loire

Téléphone : 02 38 74 48 60
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



Vous pouvez également adresser vos questions à la Fnors
au 01 56 58 52 40 ou par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



Public concerné

L’enquête est réalisée par entretiens individuels auprès de 15 jeunes dans chaque région, soit 45 jeunes au total.

Les entretiens sont réalisés en face-à-face, avec des jeunes de 15 à 25 ans.

    Ces derniers ont :
  • soit déjà réalisé une tentative de suicide (datée de 6 mois ou plus) ;
  • soit été repéré par des professionnels comme ayant exprimé des idées suicidaires, un projet de suicide, ou adopté certaines conduites à risque s’apparentant à des « équivalents suicidaires ».

Ces jeunes ont été suivis ou sont encore suivis actuellement par des professionnels des champs social, du soin et de la prévention, éducatif et scolaire, de l’insertion et de l’emploi… Ces derniers entreront en contact avec les jeunes pour leur proposer de participer à cette étude en témoignant de leur expérience.


Déroulement de l'enquête et des entretiens

L’enquête auprès des jeunes se déroule du 9 février 2019 au 30 septembre 2019. Les entretiens sont réalisés en face-à-face par un(e) chargé(e) d’études, dans un lieu à définir au cas par cas avec l’intermédiaire professionnel, le jeune ou ses représentants légaux (lieu d’accompagnement du professionnel, domicile personnel ou familial, lieu neutre extérieur…). Afin de faciliter les échanges, l’entretien pourra être enregistré, sous réserve de l’accord du jeune, et si celui-ci est mineur de ses responsables légaux. Cet enregistrement fera l’objet d’une seule écoute strictement réservée aux salariés des ORS en charge de l’étude, et d’une analyse globale qui sera faite de manière anonyme et confidentielle sans identification possible des lieux ni des personnes éventuellement mentionnées (par exemple en attribuant de nouveaux noms ou prénoms, en citant le type de structure sans nommer précisément l’établissement…).
Lors du recrutement, les jeunes seront informés des objectifs de l’étude, des modalités d’accès à l’information, du droit de rectification, des conditions de l’entretien (enregistrement, durée de conservation, anonymat). Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter la note d’informations relative à cette étude (cliquez ici).
Consultez également la note d'information à destination des tuteurs légaux en cliquant ici.

Pour la région Centre-Val de Loire, le chargé d’études réalisant les entretiens est Pierre Chalmeton, sociologue.



Contexte

En 2018, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) a lancé un appel à recherche afin de mieux connaître les comportements suicidaires des adolescents et jeunes. La Fnors et les ORS de trois régions réalisent dans ce cadre une étude qualitative s’appuyant sur les expériences concrètes et le vécu de jeunes de 15 à 25 ans.
L’enquête se déroule sous la responsabilité de Cynthia MORGNY, responsable scientifique de l’étude portée par la Fédération nationale des observatoires régionaux de la santé (Fnors) associée au Laboratoire de Neurosciences Cliniques et Intégratives (EA481) de l’Université de Franche-Comté.
Cette étude a fait l’objet d’une déclaration de respect des méthodologies de référence MR003 auprès de la CNIL pour la Fnors et chacun des ORS participants, ainsi que d’une demande d’avis du comité de protection des personnes.
Pour l’ORS Centre-Val de Loire, le numéro d’enregistrement de cette déclaration est le 2210501.



Lettre d'information de l' ORS Centre-Val de Loire