Votre navigateur ne supporte pas les fichiers SVG !

Analyse des certificats de santé du 8ème jour des enfants nés en région Centre en 2004

Auteur principal Hardouin Jean-Benoit Télécharger
Autres auteurs Leclerc Céline, Pouliquen Alain
Date Mars 2006
Commanditaire DRASS du Centre

Cliquez sur la couverture pour télécharger la publication en PDF.

Résumé

Concernant cette quatrième exploitation annuelle des CS8, on retient surtout une stabilisation globale des indicateurs entre 2003 et 2004.

Néanmoins, ponctuellement, des évolutions sont notées. En ce qui concerne par exemple le taux de naissances issues de grossesses multiples, qui augmente de 2,2% à 2,6% après une grande stabilité entre 2000 et 2003, ou du taux de péridurales qui passe de 62,1% à 64,8%.

En ce qui concerne le taux de grossesses mal suivies qui avait largement augmenté entre 2002 et 2003, on observe une forte diminution de ce taux qui passe sur la région de 10,6% à 6,8%, sans pouvoir l’expliquer par un meilleur ou un plus mauvais remplissage des différents items. Cette diminution est laregement dûe à la diminution notables des femmes ayant bénéficié de moins de 4 consultations prénatales, qui passe de 6,4% à 2,5% sur la région, avec un taux de remplissage de l’item passant de 75% à 80%.

Cette année a aussi permis de dessiner les évolutions des principaux indicateurs issus des CS8 depuis 2000. Des évolutions importantes sont constatées : - en ce qui concerne le taux de multipares ayant des antécédents obstétricaux pathologiques (qui passe de 19% en 2000 à 22% en 2004), - en ce qui concerne le taux de préparation à l’accouchement chez les primipares (de 42% en 2000 à 36% en 2004), - en ce qui concerne le taux de césariennes programmées et de césariennes, lesquelles avaient largement augmenté entre 2000 et 2002, et qui semblent stables depuis 2002 (à 9,3% de césariennes programmées et 19,3% de césariennes), - en ce qui concerne le taux de péridurales qui passe de 61% en 2000 à 65% en 2004, - ou en ce qui concerne le taux de prématurité qui passe de 5,4% en 2000 à 6,0% en 2004.

En ce qui concerne l’allaitement maternel, l’augmentation nette notée entre 2000 et 2003 est confirmée une nouvelle fois, le taux d’allaitement étant ainsi passé de 47% en 2000 à 58% en 2004.

En outre, une analyse spécifique de l’influence de l’âge de la mère a été menée cette année. Elle montre de nettes différences sur les différents indicateurs en fonction de l’âge de la mère, lesquels sont généralement au profit des mères de 20 à 37 ans, au détriment des mères plus jeunes ou plus âgées.

Les mères de moins de 20 ans présentent ainsi des taux importants de grossesses mal suivies (13,5% contre 8,3% des 20-37 ans), des hospitalisations durant la grossesse (17,4% contre 12,1%), du taux de prématurité (7,9% contre 5,7%), d’enfants de petits poids (9,0% contre 6,4%), d’enfants présentant une hypotrophie (5,4% contre 3,8%), de geste de réanimation sur l’enfant (3,9% contre 2,7%), de transferts vers un autre services (10,8% contre 8,4%) et de pathologies de la première semaine (4,4% contre 3,4%). En outre, ces jeunes femmes allaitent moins souvent leur enfant : 46% contre 53% chez les 20-37 ans.

En ce qui concerne les mères les plus âgées, elles présentent des taux plus importants d’hospitalisations durant la grossesse (14,3% contre 12,1% chez les 20-37 ans), de césariennes programmées (15,8% contre 8,7%), de césariennes (28,5% contre 19,1%), de prématurés (7,4% contre 5,7%), d’enfants de petits poids (8,2% contre 6,4%) ou d’enfants présentant une hypotrophie (4,4% contre 3,8%), de geste de réanimation sur l’enfant (3,5% contre 2,7%), de transferts dans un autre service (11,7% contre 8,4%), et de pathologies de la première semaine (4,1% contre 3,4%). En revanche, ces mères ont un taux d’allaitement plus important : 56%.

Une prise en charge et un suivi particulier devrait donc être mis en place pour les mères les plus jeunes (mineures ou moins de 20 ans), ainsi que pour les plus âgées (plus de 37 ans). L’accès au soin pour les plus jeunes (mineures en particulier) pourrait expliquer le taux importants de grossesses mal suivies chez celles-ci. Les piètres indicateurs chez les jeunes mères sont sans doute aussi corrélés avec les conditions sociales des mères : plus de précarités et de catégories sociales les moins favorisées, et ce jusqu’à 25 ans.

Bulletin d'adhésion
à l'ORS Centre-Val de Loire

Plaquette d'information
de l'ORS Centre-Val de Loire
Projet associatif
de l'ORS Centre-Val de Loire

Lettre d'information de l' ORS Centre-Val de Loire

Contact | Mentions légales | Plan du site

Code HTML5 Valide! CSS Valide!